« Résidence Universitaire :ou comment Patrick Devedjian mobilise l'appareil d'etat pour en finir avec les étudiants | Accueil | Ordre du jour du conseil municipal du 8 février »

Commentaires

pierre martin

Bonjour,

si vous ne le savez pas encore, le 61 boulevard Pierre Brossolette, géré par Foncia-Immobilier, a retenu l'attention de SFR pour l'installation d'une antenne-relais de téléphonie. Le scénario est exactement le même que celui du 25 rue de Massy.

Une pétition des riverains contre ce projet pour lequel ils n'ont pas été consultés, a été envoyé au maire, en recommandé.

Vous pouvez en parler sur votre site, dans la foulée du précédent...

pierre rufat

La municipalité prend une position bien hypocrite dans ces affaires d'antennes-relais. Une "Charte commune des antennes relais de téléphonie mobile pour le département des Hauts-de-Seine" a été adoptée (36 pour et 9 abstentions) au Conseil municipal du 25 septembre 2003. C'est un catalogue de bonnes intentions que nous déplorions lors de son adoption (d'où notre abstention).

On y trouve ces quelques lignes fort intéressantes aujourd'hui (article 2-2):
" Les communes seront informées par l'opérateur des projets de nouvelles implantations dans un délai leur permettant, si elles le jugent souhaitable, d'engager la concertation ou l'information du public avant le débur des travaux. "

Clairement, la ville d'Antony ne souhaite pas informer les citoyens et ne joue pas la transparence que cette Charte devait pourtant assurer.

Ranjo

ondes electromagnétique,le ministre de la santé porte parole des pollueurs :
mensonges et tromperie:
L'affaire Xavier Bertrand
http://next-up.org/forum/viewtopic.php?t=207

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.